1 Dernière modification par rod74 (24-04-2018 09:27:39)

Sujet : Retour du circuit de chauffage: plan A ou plan B

Bonjour à tous,
Suite de la rénovation de la vielle maison. j'attaque la partie chauffage. (toujours en multicouche)
Après avoir bien parcouru ce forum (encore merci!!) et 'presque' tout lu ;-)
Voici ce que j'en ressort: Alimentation par nourice au plus près des radiateurs, montés en //.
Mais comment choisir  le circuit de retour?

Un dessin valant mieux qu'un long discours:
PLAN A, 'classique'?
ou PLAN B, afin que tous les radiateurs aient la même 'resistance'?

Merci de partager vos avis ;-)
Bonne journée.
Rod

Sujets pièces jointes

planA_ou_B.jpg, 121 kb, 889 x 582
planA_ou_B.jpg 121 kb, 19 téléchargements depuis. 23-04-2018 

Citer Message 1 Partager

A l'instant

2

Re : Retour du circuit de chauffage: plan A ou plan B

Bon, en cherchant, je suis à même d'apporter un element de réponse, a moi-même ;-)

PLAN B -> Boucle de Tichelmann
je copie le site web:
"
Une boucle Tichelmann se présente comme un réseau bitube sur lequel le retour est tracé de manière à auto-équilibrer le réseau le réseau en égalisant les pertes de charges entre le premier et le dernier circuit en les mettant a distance égale (radiateurs avec une courte alimentation ont une ligne de retour plus longue et vice versa), notamment dans une distribution à réseaux multiples ou comprenant un grand nombre d'échangeurs à alimenter.

L'intérêt de cette boucle est d'obtenir le même débit sur tous les émetteurs (identiques), quel que soit l'ordre qu'ils occupent. L'eau qui alimente chaque échangeur parcourt la même longueur de canalisation et les mêmes "accidents" (coudes, vannes, échangeur...) quelle que soit sa position sur le réseau.

Cette technique bien que très efficace est peu employée car sa mise en place peut demander dans certaines configurations des longueurs de tuyauterie de 30% supérieures à des boucles simples. Mais si elle est déjà présente dans un logement, il faut la conserver car elle ne constitue pas un inconvénient bien au contraire, à part peut-être une tuyauterie un peu plus longue qui devra être isolée.

Avantages
◾Equilibrage aisé de l'installation et des pertes de charge
◾Débits identiques dans tous les émetteurs

Inconvénients
◾Installation plus onéreuse
◾Les émetteurs doivent être précisément dimensionnés ou régulés (ex. vanne thermostatique)
◾Peut-être une source de déperdition supplémentaire
"
source: premier lien web en cherchant: chauffage-central Tichelmann

Citer Message 2 Partager

3

Re : Retour du circuit de chauffage: plan A ou plan B

Personnellement j'opterais par la solution A.

Ma collaboration ne se substitue pas aux DTU relatifs, je ne pourrais être tenu pour responsable en cas de fausse information.

Citer Message 3 Partager

4

Re : Retour du circuit de chauffage: plan A ou plan B

Merci X-Niel pour votre réponse.
Auriez vous un argument pour me conforter dans ce choix, ou est ce l'experience qui parle (qui est le meilleur des arguments a mon sens).
Bonne journée a tous
Rod

Citer Message 4 Partager

5

Re : Retour du circuit de chauffage: plan A ou plan B

Je pense que ce type de distribution est  plutôt réservés aux installations en boucle, par exemple un ceinturage d'un local, ce qui équivaut a: Parcours identique sur les deux branches retour et aller.

Imaginez une installation sur étages: le radiateurs du rez de chaussé seront évacuées vers le dernier étage pour redescendre ensuite vers la chaudière.

J'admets que cette boucle soit plus efficace que les retours directs comme nous avons l'habitude de faire. Mais c'est aussi plus gourmand en materiel et plus complexe a mettre en oeuvre.
Mais est-ce  que c'est nécessaire? a l'époque des circulateur auto-adaptables.

C'est certainement pour ces raisons que je n'ai jamais trouvé de distribution de ce genre dans ma carrière professionnelle.

Ma collaboration ne se substitue pas aux DTU relatifs, je ne pourrais être tenu pour responsable en cas de fausse information.

Citer Message 5 Partager

6

Re : Retour du circuit de chauffage: plan A ou plan B

Je pense que ce type de distribution est  plutôt réservés aux installations en boucle, par exemple un ceinturage d'un local, ce qui équivaut a: Parcours identique sur les deux branches retour et aller.

Imaginez une installation sur étages: le radiateurs du rez de chaussé seront évacuées vers le dernier étage pour redescendre ensuite vers la chaudière.

J'admets que cette boucle soit plus efficace que les retours directs comme nous avons l'habitude de faire. Mais c'est aussi plus gourmand en materiel et plus complexe a mettre en oeuvre.
Mais est-ce  que c'est nécessaire? a l'époque des circulateur auto-adaptables.

C'est certainement pour ces raisons que je n'ai jamais trouvé de distribution de ce genre dans ma carrière professionnelle.

Ma collaboration ne se substitue pas aux DTU relatifs, je ne pourrais être tenu pour responsable en cas de fausse information.

Citer Message 6 Partager