Sujet : Le remplissage automatique des circuits de chauffage

Pour les installations individuelles ou de petite taille, il est plus prudent d'avoir un remplissage manuel, que l'on actionne selon les besoins.

Autrement il est possible d'utiliser un remplissage automatique, qui se chargera de maintenir l'installation a une pression donné qui est réglable, selon les besoins de l'installation.

L’appareil de remplissage automatique fonctionne selon le principe de comparaison des forces. A la résistance d’une membrane s’oppose la force d’un ressort de réglage.

Le clapet anti-retour intégré permet de protéger l’eau potable de tout retour d’eau du circuit de chauffage. Dans le sens d’écoulement du fluide, le clapet s'ouvre par différence de pression entre la pression d’entrée et la pression du circuit de chauffage.

https://www.plombiers-reunis.com/Host/medias_2013/1365860065-remplissage.jpg

Dans le cas du chauffage collectif un tel dispositif est obligatoire, conte tenu des pertes éventuelles que le réseau peut subir.

Ma collaboration ne se substitue pas aux DTU relatifs, je ne pourrais être tenu pour responsable en cas de fausse information.

Citer Message 1 Partager

A l'instant

Re : Le remplissage automatique des circuits de chauffage

Bonjour

Il est obligatoire de placer un disconnecteur entre l'arrivée d'eau potable et le réseau de chaleur pour éviter la migration de bactéries et autres impuretés.

Je ne sais pas si le remplissage automatique est obligatoire dans tel ou tel type d'installation (les lobbys sont très puissants pour imposer la pose de matériels inutiles...)
Ce qui est certain c'est que la pose d'un remplissage automatique est UNE ERREUR EN TOUTE CIRCONSTANCE.
2 raisons principales à cela :
-une première raison pratique en cas de fuite importante. Avec un remplissage auto il faut gérer un gigantesque dégât des eaux, là où on a déjà bien assez de boulot sans remplissage auto...
-une seconde raison, bien plus importante, liée au renouvellement de l'eau dans le réseau et à la corrosion.
Un circuit de radiateur ou de clim doit être un circuit fermé et doit le rester toute sa vie SANS CHANGER L'EAU. L'eau que l'on met dans un circuit de chauffage va réagir avec les matériaux pour former différents composés jusqu'à atteindre un état stable où l'eau comme les canalisations vont très peu évoluer;
Si les petites fuites du réseau sont automatiquement compensées l'eau du  réseau se retrouvera renouvelée en permanence avec un apport d'oxygène libre, de calcium et j'en passe en continu...
Ainsi , suivant la qualité de l'eau et sa dureté vous verrez apparaitre de l'entartrage, de la corrosion, des boues en quantité.
Outre les dysfonctionnements vous risquez de pulvériser votre réseau de chaleur en quelques années.

Je suis justement en train de diagnostiquer un réseau de chaleur industriel qui a "bénéficié" d'un remplissage automatique et qui perce de partout au bout de 6 ans (il devait vivre 30)

A noter que les fuites, même petites peuvent faire beaucoup de dégâts, notamment sur les isolants ; un isolant mouillé entraine plus de pertes sur un tuyau que pas d'isolant du tout !

1 seule règle à respecter : conserver l'eau dans le circuit au maximum, purger et renouveler l'eau le moins possible.
->réparer les fuites dés que possible
->isolez au maximum le réseau (gardez l'eau) quand vous l'ouvrez pour changer un élément ou ajouter un radiateur.

Citer Message 2 Partager

3

Re : Le remplissage automatique des circuits de chauffage

merci de votre participation et de votre explication, il est vrais que le remplissage automatique n'est pas la meilleure solution , bien que sur les grandes installations il soit quasi indispensable.

Sur les installations individuelles, nous conseillons toujours de ne pas utiliser ce système de remplissage automatique, le poste restant a caractère informatif sur les possibilités.

Ma collaboration ne se substitue pas aux DTU relatifs, je ne pourrais être tenu pour responsable en cas de fausse information.

Citer Message 3 Partager