Le blog du plombier

Des conseils et astuces en plomberie et chauffage

Accueil  »  Plomberie, Productions d'eau chaude  »  Une bonne nouvelle pour nos anciennes chaudières

Une bonne nouvelle pour nos anciennes chaudières

Écrit le 27 juillet 2016

Bonjour à tous les Bricoleurs,

Je remercie tout d’abord le blog du Plombier, www.plombiers-reunis.com,  de recevoir mon article invité. Je publie des articles relatifs à la plomberie, chauffage et outillage, mon site est visible en cliquant sur le lien suivant: mesplombierschauffagistes.fr

Aujourd’hui, je partage avec vous une très bonne nouvelle pour les installateurs de chaudières et leurs clients équipés de chaudières d’ancienne génération.

Laissez-moi vous raconter une histoire de Chaudières

 

Un client vous appelle: sa chaudière est en panne. Vous arrivez sur place, vous diagnostiquez la panne éventuelle. Malheureusement, les coûts de réparation sont trop élevés. Vous décidez alors conjointement avec le client du remplacement de cette chaudière. Vous me direz jusqu’ici, rien de différent d’une activité quotidienne de plombier chauffagiste.

Et si je vous dis que cette chaudière est de type B1 :

« Une chaudière murale ou au sol, non étanche, classique, à tirage naturel avec coupe-tirage »

Vous me direz, ce n’est pas bien grave. Installons une chaudière à condensation étanche à ventouse de type C ou sinon une de type B2 sans coupe tirage à la place. Vous pouvez consulter aussi mon article sur les chaudières à condensation en cliquant sur le lien suivant : lien : J’en explique le fonctionnement, allez voir le lien en cliquant ici : La Chaudière à condensation  

Mais c’était sans compter la Directive Européenne Eco Design ou Eco conception. Cette dernière entraîne le retrait du marché des chaudières de type B1 (à tirage naturel sur conduits de fumées) à partir de septembre 2018. (Un retrait progressif de la vente est déjà en marche depuis 2015).

De plus, cette nouvelle réglementation empêchait le remplacement simple de plus d’un million de chaudières murales installées en France, sur des conduits de fumées dans des logements collectifs. Il était obligatoire de remplacer les chaudières de type B1 par des chaudières de type C, des chaudières à condensation.

Pourquoi cela empêchait le remplacement des chaudières ?

Les chaudières B1 étaient raccordées selon quatre configurations de conduits de cheminées :

  • l’alvéole technique gaz
  • la VMC gaz  
  • conduit Shunt
  • Conduit  Alsace (un conduit shunt avec une section de 200 à 400 cm2)

J’ai trouvé une super explication sur les procédés de rénovation des conduits d’évacuation de conduits individuels ou collectifs sur le lien suivant :

Une explication claire et images précises

Le Casse-tête du remplacement de ces chaudières 

Conduits de fumés

  1. Les chaudières à condensation ou Bas NOx sont équipée s d’un ventilateur pour optimiser le mélange air-gaz du brûleur. A l’inverse, les chaudières de type B1 fonctionnent à tirage naturel, c'est-à-dire que les fumées s’évacuent d’elles-mêmes ». (à pression atmosphérique)
  2. Les fumées sont expulsées en pression par les chaudières à condensation. Seulement, les anciens conduits ne sont pas étanches à l’air, et il est très probable qu’il puisse avoir des risques de polluer l’air intérieur de vos logements par des fumées de chaudières (Cool !!)
  3. Avec les chaudières à condensation, la température des fumées est basse. Il est donc évident qu’il y aurait de la condensation à l’intérieur des conduits de fumées. Oui, il y a de la vapeur d’eau dans les fumées (les produits de combustion dans notre jargon technique).  Le problème, c’est que les anciens conduits de fumées sont construits en éléments maçonnés non-étanches à l’eau. Par conséquent, il serait très probable qu’il y ait des dégâts des eaux à tous les étages de votre immeuble ou maison (Sympa, sympa !!)

 

Que dit le DTU* ??

Ventous de toit D’ailleurs, la norme NF DTU 24.1 “Travaux de fumisterie”, amendée en décembre 2011 est claire.

Elle indique : « Le raccordement d’appareils basse température et à condensation est interdit sur des conduits collectifs existants à départ individuel (type Shunt), hors procédés spécifiques de réhabilitation faisant l’objet d’un Avis technique ou d’un document technique d’application ».

*DTU : Document technique unifié

Par conséquent, et selon la législation, il faut modifier les conduits. Et cela coûte très cher bien entendu.

Par exemple, si une chaudière B1 est en panne dans une copropriété et qu’il est nécessaire de la remplacer, il faudra modifier les conduits d’évacuation des fumées de tout l’immeuble. Imaginez la réaction des autres copropriétaires. Bonjour l’Ambiance !

 

De plus, en même temps de changer les conduits d’évacuation, il faudra remplacer toutes leurs chaudières individuelles dans le même temps ! Et surtout, bonne assemblée des copropriétaires avec une nouvelle comme ça !

C’est déjà difficile pour un ascenseur  ou la couleur de peinture d’un escalier, imaginez-vous tous les systèmes de chauffage (coût en €) et la durée des travaux.

Sur les deux images insérées et source GRDF, on peut bien s’apercevoir des modifications apportées sur les conduits.

Les flèches rouges représentent les produits de combustion évacuées (les fumées).

Etant donné que les chaudières à condensation sont étanches, l’alimentation en air courant (en bleu) est effectuée par le conduit d’évacuation.

chaudière acleis bas nox

La SOLUTION

Tout d’abord, je tiens à vous dire que je n’ai aucune action chez Bosch Technologies, ni ELM Leblanc. ;-)

Je suis inscrit à une newsletter, Batirama.com et en la lisant, j’ai appris cette bonne nouvelle ! ELM Leblanc commercialise une nouvelle Chaudière .

La Acleis Bas Nox conforme à la Directive EcoDesign 2018 (Bruit, rendement et qualité des produits de combustion). Par conséquent, il est tout à fait possible de remplacer nos anciennes chaudières B1, sans travaux particuliers sur les conduits de Fumées !!!!!

 

Les commentaires sont desactivés pour cette page.

En navigant sur ce site vous acceptez l'utilisation des cookies en savoir plus

Accepter Refuser